Etude de l'effet comportemental de la politique environnementale sur le marché du logement

  • partager

Financement de travaux de recherche visant à quantifier les effets économiques globaux de la politique environnementale aux USA

Etats-Unis
Mars 2015
 

Il n’y a actuellement aucun modèle éprouvé sur la manière dont une politique environnementale affecte les réactions comportementales au niveau économique en ce qui concerne le marché du logement et les valeurs du pays retenu. Bien que des études à petite échelle laissent entrevoir des réponses, leurs résultats sont contestés par une validation issue de conclusions scientifiques et de fait, négligent les interactions au plan économique. Par exemple, après la mise en œuvre d’une expérimentation, comment les entreprises répondent-elles au changement des habitudes des ménages, ou comment les ménages réagissent-ils aux réponses apportées par les entreprises ?

 

Objectif

Quantifier les effets économiques globaux de la politique environnementale aux Etats-Unis (comme les taxes sur les émissions et la mise en place de standards d’efficacité énergétique) sur le marché du logement et sur les prix nationaux.

 

Contexte

Les approches actuelles pour estimer la bonne volonté des consommateurs à payer pour bénéficier d’une certaine qualité environnementale supposent que les prix du logement ne varient pas en fonction des interventions politiques. Or, l’apposition d’un standard d’efficacité énergétique sur les nouveaux logements aura vraisemblablement un impact sur leur valeur.

Le marché du logement est fortement influencé par les prix des actifs – par le biais des taux d’intérêt – et la politique environnementale impacte de manière certaine la valeur des actifs associés aux intrants à forte teneur en carbone

 

Approche

L’Université de Stanford vise la construction d’un modèle dynamique et stochastique d’équilibre général, dont les paramètres sont calibrés sur les comportements des foyers aux Etats-Unis. Pour résoudre le système, les chercheurs utilisent des techniques économiques et informatiques de pointe.

 

Résultats attendus

Tandis que la qualité de l’air ainsi améliorée et la baisse d’émissions carbone – grâce à la politique environnementale – auront très probablement des effets directs positifs sur les prix des habitations (par le biais de fluctuations climatiques moindres), certains types de politiques environnementales sont plus coûteux que d’autres à mettre en œuvre, en particulier du fait de la manière dont elles affectent les entreprises. Par exemple, il est probable que des standards énergétiques utilisés comme seule mesure conduiraient à une augmentation des prix, liée aux plafonds d’émissions.

 
retour en haut