Elaboration d’un référentiel clé pour la réussite des projets d’accès à l’électricité

  • partager

Grâce à la Fondation Rexel, Electriciens sans frontières (ESF) développe un outil de gestion à destination de ses équipes projet 

International
Mai 2015
 

La Fondation Rexel pour le progrès énergétique a souhaité soutenir l'association Electriciens sans frontières (ESF), forte de 28 ans d’expérience et de très nombreux projets d’électrification menés dans les pays en développement. Cette étude permet de matérialiser cette expérience et d'en permettre le partage à travers un référentiel d’évaluation des projets et un guide de bonnes pratiques. Grâce à la Fondation, les équipes projet d'ESF vont disposer d’un outil de gestion et de systématisation de leurs actions, pour les rendre plus proches des besoins du terrain et plus performantes vis-à-vis des attentes des populations concernées.

 

S’assurer de la qualité des projets d’accès à l’électricité

Engagés dans un projet de développement humain, les porteurs de projet comme les financeurs ont à cœur de s’assurer que toutes les conditions sont réunies pour garantir la réussite des projets pendant les phases de préparation et de mise en œuvre, et leur pérennité sur le long terme. C’est avec cette ambition qu’Électriciens sans frontières et Urgence Réhabilitation Développement (URD) ont exploité le retour d’expérience accumulé depuis près de trente ans par Électriciens sans frontières.

 

Un référentiel pour les financeurs et un guide méthodologique pour les porteurs de projet

Le référentiel qualité, construit avec l’appui d’une dizaine de porteurs de projet d’Électriciens sans frontières et d’experts externes, comporte 12 critères :

  •  4 critères, centrés sur les populations, visent à s’assurer que les projets répondent à des besoins réels, apportent des résultats significatifs et des impacts durables aux populations bénéficiaires.
  • 8 critères, centrés sur le contenu des projets, leur conduite et leur portage, visent à s’assurer qu’ils sont responsables et portés par une association et des équipes professionnelles.

Ces critères permettent à un mécène ou à un financeur d’évaluer les propositions qui lui sont soumises, d’en identifier les points faibles et les points forts.

Chacun des critères est décliné en processus clés, précis et concrets, qui sont autant de gestes à faire ou de précautions à prendre pour réussir un projet.
Conçu pour accompagner les porteurs dans la mise en œuvre des projets, le guide des bonnes pratiques complète le référentiel en proposant des solutions pour aider l’équipe en charge du projet à se poser les bonnes questions. Des exemples pratiques, positifs ou négatifs, issus de l’expérience d’Électriciens sans frontières, illustrent chacun des 43 processus identifiés pour concourir à un projet de qualité.

 

Mesurer la réussite durable d’un projet

Mettre en œuvre un référentiel ne suffit pas. Il faut aussi être en capacité d’évaluer la réussite d’un projet et les changements qu’il a induits. Le guide des bonnes pratiques propose aux porteurs de projet des indicateurs concrets qui permettront non seulement de mesurer l’efficacité de leur projet (a-t-il atteint ses objectifs ?), mais aussi de s’assurer du bon fonctionnement et du bon usage des installations après leur mise en service, de suivre les dispositifs mis en place pour assurer leur pérennité et, enfin, de mesurer les impacts du projet (économiques, sociaux, environnementaux, dans le domaine de l’éducation et de la santé…). Ces modes d’évaluation et cet effort d’impact vis-à-vis des populations coïncident avec la mission de la Fondation Rexel, qui vise notamment à faire sortir les populations fragiles de leur précarité énergétique.

Ce guide a été mis en ligne fin mai 2015.

 
 
retour en haut