Programme de recherche appliquée sur la rénovation urbaine

La Fondation Rexel soutient une étude sur l’efficacité et la reproductibilité de la rénovation durable à l’échelle d’un « block »

Oakland (Californie)
Juin 2016
 

Contexte

Jusqu’à la seconde moitié du 20e siècle, l’expansion urbaine aux Etats-Unis s’est traduite par le développement de quartiers résidentiels de banlieue standardisés. Aujourd’hui, ces quartiers ont besoin d’être rénovés et leur conception initiale doit être repensée pour s’adapter au défi du changement climatique. 

 

Description du projet 

La Fondation Rexel soutient le projet EcoBlock, lancé à Oakland en Californie. Ce programme de recherche appliquée centré sur la rénovation urbaine vise à tester l’hypothèse selon laquelle la rénovation menée à l’échelle du « block » (quartier résidentiel) est plus efficace qu’à l’échelle de l’habitat individuel grâce à la mise en commun des flux et aux gains d’efficacité qu’elle génère.

 

Réalisation

Un projet pilote sera conçu et construit dans le quartier de Golden Gate, dans le Nord-Ouest d’Oakland. Son objectif est de tester une plateforme de traitement et de réutilisation de l’énergie, de l’eau et des eaux usées et de déterminer un processus de rénovation à l’échelle du « block » hautement efficace et économique, qui pourrait être reproduit partout ailleurs.

Rexel aux États-Unis et Platt, l'une des filiales américaines du Groupe, vont contribuer au financement du projet, fournir gratuitement du matériel et apporter leur expertise pour aider à sa réalisation.

 

Objectifs 

  • Rénover individuellement les systèmes de distribution d’énergie, d’eau et de traitement des eaux usées des 28 maisons contiguës du « block » pour les transformer en habitations à haute performance énergétique ;
  • Relier ces maisons au sein d’un système opérationnel « intelligent » dont les besoins en énergie sont comblés entièrement par l’utilisation de l’énergie solaire et dont la consommation d’eau est réduite grâce au recyclage des eaux usées et de l’eau grise, à la collecte des eaux de pluie et à l’utilisation d’appareils sanitaires et de robinets efficaces. 

Le projet contribuera à la définition de nouvelles normes réglementaires pour accélérer la rénovation durable des quartiers résidentiels et à inciter les institutions financières à créer des solutions de financement favorisant l’extensibilité de la requalification durable des « blocks » à un prix accessible.

 

En savoir plus sur le projet EcoBlock

Le projet EcoBlock repose sur une approche multidisciplinaire et systémique globale de la rénovation urbaine. L’objectifs est de réduire le plus possible l’empreinte énergétique et la consommation d’eau des « blocks », transformant un modèle obsolète, gaspillant les ressources, en un concept d’habitat intégré et viable sur le long terme. 

Le programme sera dirigé par une équipe de designers urbains, d’ingénieurs, de spécialistes en sciences sociales et d’experts des universités de Berkeley et de Stanford, du Laboratoire national Lawrence-Berkeley et du Ames Research Center de la NASA, travaillant en coopération avec les résidents. 

Le projet est également soutenu par des organisations et des associations locales à but non-lucratif, le producteur privé d’électricité PG&E, le service public municipal de l’eau et de l’assainissement d’East Bay (EBMUD), la ville d’Oakland et l’Etat de Californie. Il sera financé à 100% par des fondations privées et d’entreprise, et des fonds alloués par l’Etat et le gouvernement fédéral. Les propriétaires n’ont aucun coût à supporter. 

 

 
retour en haut