Élaboration d’un dossier et d'une stratégie presse

Ti’éole, qui promeut la formation à l’auto-construction d’éoliennes, a bénéficié des compétences d’une collaboratrice du groupe Rexel

France
Octobre 2014
 

La mission de Ti’éole est de former des particuliers ou des entreprises à la fabrication et l'exploitation de leur propre éolienne. Un des enjeux majeurs pour Ti’éole est de se faire connaître auprès des personnes qui pourraient être motivées par ses stages de formation. Ti’éole a bénéficié de l'accompagnement de Pénélope Linage, Responsable des relations presse du groupe Rexel, pour construire un dossier et une stratégie presse.

 

Jay Hudnall, que vous a apporté cet accompagnement par Pénélope Linage ?

Ti’éole avait déjà bénéficié d’articles dans quelques journaux mais je n’avais jamais réalisé de dossier de presse et travaillé de manière structurée dans ce sens. Avec Pénélope, nous avons établi la stratégie et travaillé les messages pour les nuancer en fonction des cibles et de leur motivation potentielle à participer aux stages (faire des économies d’énergie, fabriquer soi-même...). J’ai bénéficié de l’expérience de Pénélope en matière de relations presse alors que je n’avais pour ma part pas du tout l’habitude de travailler avec des journalistes. Un accompagnement précieux ! Maintenant je sais comment contacter les journalistes dans les régions, quelques semaines avant que s’y déroule un stage.

 

Pénélope, comment vous êtes-vous emparé de la problématique de Ti’éole ? Et quel a été votre rôle ?

Tout d’abord, le business plan détaillé élaboré par Jay m’a permis de bien comprendre son activité et ses axes de développement. Puis en échangeant avec Jay, nous avons défini ensemble les objectifs du dossier de presse et j'ai apporté de la méthode lors de son élaboration. J’ai également accompagné Jay dans l’utilisation de son dossier de presse, car disposer d’un bon outil ne suffit pas, il faut savoir cibler et capter l’attention des journalistes. J’ai donc établi des listes de journalistes spécialisés dans les domaines connexes à celui de Ti’éole au niveau national mais aussi régional, en fonction des zones où étaient prévus les stages.

 

Qu’est-ce qui vous a plu dans cette collaboration ?

C’est clairement la rencontre avec Jay ! Jay est un entrepreneur engagé, une personnalité forte. La collaboration avec lui a été très enrichissante. J’ai pu m’investir sans inquiétude quant au temps à consacrer à cette mission grâce au cadre très clair proposé par la Fondation Rexel. Nous avons signé une charte d’engagement et, dès le premier contact, établi les règles de fonctionnement entre nous. Travailler pour une petite structure, particulièrement réactive et dynamique, c’est aussi un souffle nouveau quand on évolue au quotidien dans une grande entreprise.

 
 

À voir aussi

 
retour en haut